Dans les pas de Galilée…

Quand on pense à l’astronomie, on pense aussi à l’infini. À l’univers infini. À la Montagne dudiable, le noir de la nuit qui envahit la forêt est tellement lumineux qu’on ne peut que lever les yeux vers la voûte céleste. Comme si un magnétisme nous y poussait. De par sa situation géographique, aucune pollution et  aucun trouble lumineux provenant deprésences humaines aux alentours ne viennent perturber ce spectacle boréal éblouissant. Plusieurs milliers d’étoiles scintillent comme des marques deprésence et de joie. D’autres, plus fixes, sont les planètes qui gravitent autour de nous. Vers l’infini et au-delà… La sphèrecéleste fait aussi apparaître des groupements d’étoiles ou constellations.

Le saviez-vous?

La nymphe Callisto fut aimée par Zeus. Quand Héra, l’épouse jalouse de Zeus découvrit leur relation, Zeus convertit Callisto et le fils qu’elle eu avec lui, Arcas, en la Grande etla Petite Ourse. Héra, outragée par cette offense à son honneur, demanda justice à l’Océan,et les ourses furent alors condamnées à tourner perpétuellement autour du pôle Nord, jamais autorisées à se reposer sous la mer. Lorsque vous observerez ces deux constellations, assis, le nez en l’air, peut-être aurez-vous une pensée pour cette nymphe et le fils de Zeus. Comment les reconnaître ? La Grande Ourse est la troisième constellation du ciel. Elle est très facilement reconnaissable par la forme de casserole que composent ses sept plus brillantes étoiles. Un peu plus loin, à l’opposé par rapport à la Petite Ourse… Cassiopée… Une des 88 constellations du ciel, visible dans l’hémisphère nord, elle est très facilement reconnaissable grâce à sa forme de « W ».

Les nuits boréales…

Parfois puissantes, parfois plus faibles, les plus avertis connaitront le moment le plus propice pour observer les aurores boréales. Quelques indices, cependant, avant de vous mettre en route vers un spectacle époustouflant : une température agréable, un ciel complètement dégagé, une lune très discrète. Alors seulement apparaîtront les lueurs de dégradés de verts et de jaunes qui exploseront sous vos yeux.  Bref, que vous soyez de réels amateurs d’astronomie ou que vous aimiez contempler le ciel, c’est à la Montagne du Diable que vous trouverez un des plus beaux endroits pour l’explorer.