co Tomber en amour avec l’hiver : interview avec Manon René de Cotret | Parc Montagne du Diable

Réservation en ligne

« De quoi s’émerveiller et tomber en amour avec l’hiver ! »…Lors d’une interview avec Manon René de Cotret à propos du Parc régional Montagne du Diable, nous lui avons posé quelques questions.

Bonjour Manon René de Cotret, pourriez-vous vous présenter en quelques lignes?
Depuis 3 années maintenant, j’assure la direction générale du Regroupement ski de fond Laurentides. À ce titre je suis chargée du développement des partenariats, de l’expertise nordique-récréative ainsi que de la promotion des activités de plein air non motorisées qui s’articulent autour des saines habitudes de vie dans un contexte axé sur l’aspect récréatif plutôt que compétitif.

Etes-vous déjà venue au Parc régional Montagne du Diable?
Bien sûr! J’y suis allée il y a 3 années justement, en période hivernale.

Quelles ont été vos impressions?
Trois mots: expérience grandeur nature!
J’ai eu le sentiment de fondre avec la nature, de communiquer avec elle et de pouvoir découvrir un terrain de jeu extraordinaire. Un paysage grandiose.

En tant que directrice générale du Regroupement ski de fond Laurentides (RSFL), comment le développement du Parc régional Montagne du Diable vient-il bonifier l’offre touristique dans les Laurentides?
Avec toutes les démarches qui ont été effectuées pour obtenir le statut officiel de  »Parc régional », avec tous les investissements des dernières années (l’ajout du village des bâtisseurs, de multiples refuges et chalets, avec le développement d’un grand nombre de kilomètres de sentiers 4 saisons, le Parc régional Montagne du Diable ajoute une infrastructure récréative de qualité supérieure avec une offre diversifiée dans le choix des activités proposées qui est tout à fait en lien avec la demande des usagers actuellement, c’est-à-dire pouvoir faire l’expérience de plusieurs sensations dans la même journée! Par contre le grand avantage d’une offre multiple sur un territoire aussi grandiose incitera les usagers à étendre leur séjour sur plus d’un jour afin de profiter de cette expérience sublime grandeur nature au maximum.

Quelles sont les principales qualités d’un domaine de ski de fond?
La  »qualité » s’articule principalement autour du domaine skiable, ce qui inclut les sentiers, le damage ou l’entretien des sentiers, la signalisation, l’aménagement, la gestion des risques et la diversité de l’offre. D’autres éléments très importants comme le service à la clientèle, l’accueil, la capacité d’accueil, l’école de ski de fond, etc. ne font pas partie théoriquement du domaine skiable, mais de l’ensemble des opérations. Le tout contribue a créé la personnalité d’un Parc, ou en langage marketing  »la niche » d’un Parc ou d’un centre récréatif.

Retrouve-t-on ces qualités au Parc régional Montagne du Diable?
Lors de mon passage, il y a déjà 3 ans, plusieurs éléments y étaient. Évidemment depuis ce temps beaucoup d’investissements, de mobilisation bénévole et plus ont été réalisés afin de compléter les qualités essentielles d’un domaine skiable à spectre large comme l’est le Parc régional Montagne du Diable. Je compte bien m’y rendre de nouveau cet hiver pour constater les améliorations et aussi pour revivre cet état d’expérience grandeur nature, tout à fait unique! En plus je suis amateure de ski de longue randonnée (hors piste), que l’on retrouve à peu d’endroits, mais très présente au Parc régional Montagne du Diable. De quoi s’émerveiller et tomber en amour avec l’hiver!

Si vous deviez conseiller à des amis d’aller au Parc Montagne du Diable, que leur diriez-vous ?
Préparez-vous à vivre des émotions fortes de grands espaces et si vous êtes entre amis, encore mieux, ce sera un moment de plaisir assuré.