co Noël à la montagne | Parc Montagne du Diable

Réservation en ligne

La radio diffuse des chants de Noël. Vous stationnez vos voitures au Village des Bâtisseurs. Déjà en mettant le pied sur le sol, vous savourez le calme des lieux. Aujourd’hui, vous êtes venus en famille pour vous retrouver, pour partager un moment privilégié ensemble. Vos vies sont bien remplies et plusieurs fois par année vous vous retrouvez ici. Sauf que demain c’est Noël et c’est un moment spécial. Autour, les arbres ploient sous le poids de la neige, c’est magique !

Votre communauté et vos repères
Vous descendez vers les chalets qui vous accueilleront pour la nuit. À chaque fois, c’est un sentiment de bien être mélangé à de l’excitation. Les refuges Double-défi, Bouchard et Laurin-Lafontaine, sont disposés en rond, autour d’un emplacement pour faire du feu. C’est ça que vous aimez ! Une vie en communauté, l’espace du temps des fêtes, et en même temps, vos refuges sont vos repères à chacun.

Job de femmes, job d’hommes
C’est le branle-bas de combat, les filles choisissent le chalet, et distribuent les chambres (oui c’est le job des filles) pendant que les hommes préparent le feu (oui, ils sont durant quelques jours investis de cette grande mission). Au programme de ce soir : veillée aux lueurs des flammes qui dansent en savourant un verre de vin. Histoires de famille, rires, chansons de Noël, une soirée parfaite !
Plus tard, la baisse de pression de vos vies mouvementées et le vin aidants, chacun s’éclipse un à un vers son chalet.

Réveil en douceur : c’est Noël !
Faut-il vraiment préciser que la nuit a été reposante et régénératrice ? Exit les effets des vies actives, tout le monde se sent déjà serein et reposé. Petit déjeuner tranquille sauf pour les enfants qui sont excités de recevoir leur cadeau de Noël. La distribution se fait dans un désordre contrôlé, les papiers valsent, les « oh » et les « waw » fusent de toute part. Ils ont des étincelles dans les yeux. D’un coup, la joie et l’amour inondent le refuge.

Il y a les hyperactifs et les plus tranquilles
Passé l’effervescence des cadeaux, on s’habille chaudement pour aller « jouer dehors ». Évidemment comme dans tous les groupes, il y a les hyperactifs, ultra-sportifs, les plus tranquilles et ceux au milieu qui s’adaptent à l’un ou l’autre. C’est décidé, les hyperactifs iront à la Paroi de l’Aube, prendront un petit lunch au sommet pour ensuite redescendre. Les tranquilles feront une petite balade autour du lac de la Montagne. D’autres resteront au refuge pour enfin lire le livre acheté depuis des mois. C’est ça la magie des refuges du Parc : il y en a pour tous les goûts, tous les niveaux, c’est la liberté totale.

S’endormir le sourire aux lèvres
Tout le monde se retrouve le soir. Les bougies allumées çà et là confèrent au refuge une ambiance de fête. On sort les tourtières et autres plats traditionnels de Noël et c’est là que commencent les récits de la journée. Fous rires, parce qu’il y en a toujours un (ou une) qui exagère un peu ses exploits, un mononcle raconte qu’il a vu les lutins de la forêt au détour d’un sentier. Un Noël à la Montagne du Diable, c’est un peu vivre comme dans un conte de Walt Disney, même décor magnifique, blanc et magique, même émotion de joie et de douceur. Et puis, parce qu’une journée au grand air vaut mieux que toutes les thérapies de monde pour déstresser, on part se coucher et on s’endort le sourire aux lèvres.

Toute l’équipe du Parc régional Montagne du Diable vous souhaite un beau temps des fêtes et vous présente leurs meilleurs vœux. Merci de votre fidélité !

Et vous, avez-vous déjà partagé des moments privilégiés en famille ou entre amis à Noël au Parc Montagne du Diable ? Partagez vos expériences ou bien vos anecdotes !