co Le contenu de votre sac à dos : les secrets de Réjean | Parc Montagne du Diable

Réservation en ligne

Quoi mettre dans son sac à dos pour une randonnée en raquette ou en ski de fond à la Montagne du Diable? Et bien, tout dépend de la température et de la durée de la sortie. Il faut aussi considérer si on est seul ou en groupe, et si on aura la possibilité de faire une pause et de manger dans un abri ou un refuge. Personnellement, je conseille d’en avoir plus que moins et d’avoir des vêtements et du matériel adéquat. Grâce à mon « plus gros sac à dos », j’ai souvent aidé des gens en terme de premiers soins et d’équipements.

Habillement
En plein air et en mouvement, c’est le principe du multicouche qui prime; donc, on veut des épaisseurs de vêtements minces et respirantes et on s’ajuste selon l’intensité de l’activité. Il faut éviter les vêtements épais et pesants qui font transpirer lors des montées. On enlève plutôt des couches de vêtements minces, ce qui permet d’être plus au sec lors des pauses. On évite tout vêtement de coton et on privilégie le nylon, le polyester et les fibres synthétiques. Les sous-vêtements et les bas de type « laine mérinos » sont recommandés; plus chers à l’achat mais très chauds et confortables. Le manteau de duvet léger (doudoune) et la paire de mitaines supplémentaire sont toujours dans le sac à dos.

Équipement
Il faut viser un sac à dos confortable, le plus léger possible, avec des bretelles coussinées pour les épaules et une bande de taille coussinée parce qu’elle supporte la majorité du poids du sac et qu’elle empêche le sac de bouger lors des déplacements. J’apporte toujours un minimum d’équipement pour me débrouiller en cas de bris. Donc, ruban noir, fil de laiton, « tyrap », couteau suisse, cordes élastiques, allumettes, lampe frontale, cellulaire et carte du parcours sont toujours dans mon sac à dos.

Premiers soins
Je recommande toujours d’avoir au minimum une mini trousse de premiers soins. Cela comprend une bande élastique, des pansements adhésifs de différentes tailles, des tampons alcoolisés, des compresses stériles, des coussinets pour les ampoules, des comprimés contre la douleur et un onguent analgésique. C’est très sommaire, mais ça permet de se dépanner pour une randonnée d’une journée. S’ajoute à cela du papier hygiénique et une crème pour prévenir les engelures au visage. Plusieurs personnes utilisent des chauffe-mains et des chauffe-orteils pour aider à réchauffer les mains et les pieds.

Nourriture
Encore là, vaut mieux en avoir plus que moins. J’ai un thermos pour boisson chaude, une ou des gourdes d’eau, un sandwich, et au choix des noix, du fromage, des barres tendres, du chocolat, des galettes, gâteau aux fruits, bananes, clémentines… Il faut toujours penser que la randonnée pourrait se prolonger, donc rapporter de la nourriture, c’est normal pour moi.

Bonne randonnée
Avec un bon équipement, on peut faire face aux aléas de la température, froid-vent-neige-pluie… et se concentrer à apprécier le bien-être physique et la beauté des paysages de la Montagne du Diable !

Et vous ? Avez-vous des petits secrets pour votre sac à dos à nous partager ?

Réjean Thibodeau, Président du C.A. Les amis de la Montagne