Contribution financière de 851 400 $ accordée pour le développement

de la phase II du Parc régional Montagne du Diable

Ferme-Neuve (Hautes-Laurentides), 22 août 2018 – Le Parc régional Montagne du Diable (PRMD), situé sur le territoire de Ferme-Neuve et de Mont-Laurier, se voit accorder une contribution financière de 851 400$ de Tourisme Québec pour la réalisation de sa deuxième phase de développement, dont les travaux débuteront à l’automne prochain. Ainsi, ce financement se veut une première étape importante dans la réalisation du projet de développement évalué à 3,4 millions une fois terminée.

À terme, la mise en valeur du secteur Windigo prévoit, notamment, la mise en place d’un bâtiment d’accueil, des sites d’hébergements nature et de camping, ainsi que l’aménagement de sentiers d’activités nature et d’adrénaline entourant la chute, dont les glissades dans celle-ci. Les visiteurs pourront profiter de ce site enchanteur pour se détendre ou pour y pratiquer des activités de plein air tels que le canot, le kayak, la planche à pagaie, parcours d’hébertisme ou de la randonnée pédestre. Il sera également possible d’y pratiquer du ski nautique avec un système de bipoulie électrique. Ce secteur multiusager fera certainement le bonheur de tous les amateurs de tourisme d’aventure, des familles et des amoureux de la nature! Les travaux devraient être terminés en 2020.

« Cette aide financière est une étape cruciale dans la réalisation de cette nouvelle phase du développement du Parc régional Montagne du Diable. Nous sommes convaincus que l’aménagement du secteur Windigo, qui a déjà un grand potentiel avec son attrait naturel grandiose, la chute Windigo, nous permettra de poursuivre sur notre lancée, bonifiant ainsi notre offre unique en plein air. Le Parc régional Montagne du Diable est certainement une des plus grandes richesses de notre région et nous comptons poursuivre son développement pour que le Parc devienne un incontournable en tourisme de nature », d’expliquer Christian Parent, directeur général du Parc régional Montagne du Diable.

La somme de 851 400$ provient du Programme de soutien aux stratégies de développement touristique, volet 3 – Appui à la Stratégie de mise en valeur du tourisme de nature et d’aventure du ministère du Tourisme. C’est ce qu’a annoncé, le 20 août dernier, la ministre des Relations internationales et de la Francophonie, et ministre responsable de la région des Laurentides, Mme Christine St-Pierre, au nom de la ministre du Tourisme, ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet.

Création d’emplois

Ce montant servira à l’aménagement du secteur du Windigo, permettant ainsi la création de nouveaux emplois et la bonification de l’offre touristique de la région des Hautes-Laurentides.

« La région des Laurentides a tout ce qu’il faut pour séduire les visiteurs d’ici et d’ailleurs. Ces nouveaux projets, que j’annonce aujourd’hui, seront un plus pour les touristes qui désirent vivre des expériences uniques en plein cœur de notre belle nature. En tant que ministre responsable de la région des Laurentides, je me réjouis de constater le dynamisme, la volonté et le savoir-faire qui habitent les promoteurs de la région. C’est avec des initiatives comme celles-ci que le Québec se démarque de la concurrence », d’affirmer Christine St-Pierre, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, et ministre responsable de la région des Laurentides.

« Avec ses grands espaces, ses forêts et ses parcs aux innombrables rivières et lacs, ainsi que sa grande variété d’attraits touristiques, la destination québécoise se distingue auprès des visiteurs d’ici et d’ailleurs. Il est donc important de continuer à les développer afin de tirer profit de leur grand potentiel. C’est avec des projets novateurs et originaux comme ceux-ci que nous y parviendrons. Je salue l’excellent travail accompli », d’ajouter Julie Boulet, ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie.

« Nos trois parcs régionaux nous offrent un très fort potentiel de diversification économique et celui de la Montagne du Diable est maintenant reconnu comme une destination incontournable pour les amants de plein air de récréotourisme. Je tiens à féliciter chaleureusement ceux et celles qui travaillent au quotidien et cela depuis de nombreuses années à la mise en valeur et au développement de cette grande richesse collective. Finalement, je remercie sincèrement la ministre du Tourisme Julie Boulet qui a démontré beaucoup d’ouverture aux multiples demandes que je lui aie adressées, » de conclure Sylvain Pagé, député de Labelle.

Rappel de la phase I  d’investissement

Lors de la phase I 2012-2016 de développement, le Parc régional Montagne du Diable a investi près de 2.5 millions de dollars entre autres dans l’aménagement du Village des Bâtisseurs comprenant un pavillon d’accueil, 8 chalets nature et plusieurs infrastructures permettant d’accueillir les visiteurs.