Partez à la découverte des chutes situées dans la Montagne du Diable. De la chute du Windigo à la chute Walker, l’eau dévale en cascade pour le plus grand plaisir des sens.

La chute du Windigo

Sur le chemin qui mène à la chute du Windigo, un bruit rafraîchissant vous indique que vous y arrivez. Large de plus de18 mètres et d’une hauteur de 55 mètres, rien ne laissait présager un tel spectacle. Alors, lentement, vous l’approchez grâce à la plate-forme de bois qui vous place face à elle pour la contempler. Coulant sur son rocher qu’elle érode au fil du temps, les eaux de la rivière viennent terminer ici leur sillon en chute libre, pour votre plus grand plaisir. Mais d’où vient le nom « Windigo » ? Découvrez les légendes du Indigo qui nous éclairent sur le fait que la montagne, sa forêt, son eau, son air ont été si bien préservés et qu’il en sera ainsi jusqu’à la fin des temps!

La chute Walker

C’est l’usure du temps qui a fait de cette partie du Parc régional Montagne du Diable un endroit incontournable. Vous longez le sentier 4  et sur votre droite s’écoule paisiblement la rivière. Au détour du chemin, le chaos semble s’être installé il y a des milliers d’années pour rendre le terrain accidenté. De ce chaos sont nées les chutes Walker. Une harmonie entre la pierre et l’eau vous offre l’opportunité de marcher sur la roche, à travers les eaux vives. C’est également un endroit idéal pour se reposer ou pour pique-niquer au rythme du bruit de l’eau. Relaxation assurée!

La mini-chute Windigo

La nature aussi est à l’heure du mini! Vous observez cette « petite » merveille en empruntant le chemin des Ruisseaux. Moins impressionnante que sa « soeur jumelle », elle offre cependant une occasion de s’y rafraîchir l’été…C’est aussi un superbe endroit pour une pause, et pour y faire une seule chose : écouter.